6/01/2017

Les Mulder satisfaits du robot d'alimentation

Depuis 2015, un robot d'alimentation circule dans l'étable de la famille Mulder, de Wijhe. Il s'agit du nouveau robot d'alimentation sur roues Triomatic WP 2 300 en association avec la cuisine d'alimentation Triomatic T30. La famille est extrêmement satisfaite du nouveau système de Trioliet. « Tout fonctionne parfaitement. Les vaches sont heureuses et en bonne santé, on le remarque surtout au calme qui règne dans l'étable. De plus, on gagne énormément de temps. Avant, il me fallait au moins deux heures par jour pour alimenter le bétail. Maintenant, cela me prend une demi-heure tout au plus. Un sacré gain de temps, dont je fais bon usage », affirme Nik Mulder.

Le système d'alimentation automatique Triomatic se déplace entre-temps depuis 2 ans dans l'entreprise des Mulder, pour leur plus grande satisfaction. Le robot alimente cinq groupes différents dans la nouvelle étable, dont deux groupes de production, ainsi que 175 vaches laitières, qui reçoivent chacun du fourrage frais dix fois par jour. Dans quelques mois, l'étable pour les jeunes bovins sera prête et le robot d'alimentation pourra aussi rouler dans la cour entre les deux étables. Le robot est dirigé par un rail électrique. Il est donc alimenté en électricité en continu et ne peut pas dévier de sa trajectoire. La cuisine d'alimentation de la famille Mulder se compose de cinq conteneurs dans lesquels sont stockés le maïs, l'herbe et le foin de graminées, et d'une cuve en acier inoxydable pour les aliments additionnels. Le système fonctionne selon le principe du « premier entré, premier sorti » : le fourrage chargé en premier est le premier à être distribué. Harry Mulder : « Il y a toujours du fourrage frais à la grille, ce qui entraîne beaucoup de mouvement dans l'étable. Les vaches profitent du fourrage de façon optimale, ce qui donne des vaches plus saines et plus productives. En outre, le chargement est très précis, le système peut être chargé avec une précision de 1-2 kg, même pour des petites rations.» 

Harry (58 ans) et son fils, Nik (29 ans), dirigent l'entreprise ensemble. En 2011, ils ont décidé de faire construire une nouvelle étable. « À l'époque, nous avions 125 vaches, mais nous voulions ensuite être capables de passer à 210 vaches laitières. Le parcours a été long, nous avons été confrontés à de nombreux choix. Il en a été de même pour le choix du système d'alimentation. Avant, nous travaillions avec une mélangeuse autochargeuse Triomix. Une machine excellente, mais dont la capacité était insuffisante pour cette nouvelle situation. Nous nous sommes fait conseiller et sommes finalement parvenus à la conclusion que le Triomatic nous convenait le mieux », raconte Harry Mulder.

« Un gain de temps considérable et nous sommes préparés pour l'avenir »

La famille Mulder a rapidement décidé d'opter pour la distribution d'alimentation automatique. « L'économie de travail est énorme. Avant, il me fallait 2 heures et demi par jour pour alimenter 125 vaches. Maintenant, l'approvisionnement des conteneurs me prend à peine trois heures par semaine. Cela fait une différence de 12 heures de travail par semaine », déclare Nik Mulder. Le choix du système d'alimentation Triomatic ne s'est pas fait du jour au lendemain. Père et fils ont comparé différents systèmes d'alimentation automatiques de différents fournisseurs. Un certain nombre de caractéristiques les ont convaincus d'opter pour le Triomatic. Nik Mulder : « Le système d'alimentation automatique avec conteneurs est un système clair qui contient peu d'éléments tournants, donc peu de chipotages. C'était très important à nos yeux. À côté de cela, nous souhaitons d'ici peu alimenter les deux étables à l'aide d'un seul système. Le robot sur roues convient parfaitement à cet usage. En outre, avec un seul robot Triomatic, nous pouvons alimenter entre 500 et 700 UGB, ce qui nous fait encore gagner énormément de temps. Au final, c'est un système qui nous prépare bien pour l'avenir. »

Les Triomatic Robots d'alimentation